Le BLOG de
READY BLOG

Le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes

Danaé : l’expérience d’une « Kedger » en Russie !

visiter moscou

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Danaé, son interview tout en authenticité et en humour nous amène en Russie ! prêts pour partir visiter Moscou via « les yeux » de notre invitée ?

Toutes les semaines, nous vous présenterons les aventures d’un Kedger (un étudiant de l’Université de Kedge Marseille) qui est parti vivre une expérience unique durant son année d’études à l’étranger. Une chance dont peuvent disposer la majorité des étudiants de la fameuse école de commerce marseillaises notamment grâce au travail de l’association Easy Exchange !

1. Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes ?

Je suis fraîchement diplômée de KEDGE Business School – Campus de Marseille. Je suis partie en université partenaire durant le 1er semestre de mon Master 2 dans l’université Lomonosov MSU à Moscou. C’est une belle et grande université très réputée en Russie. Le bâtiment est un building construit sous Staline, donc très typique à la Russie. Pour accéder à cet échange, il fallait être plutôt bien classé parmi les étudiants de KEDGE BS Marseille qui avait postulé pour un échange universitaire.

2. Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

Pourquoi Moscou ? Parce que je voulais partir dans une grosse capitale. De plus, la Russie  est un pays qui me tentait et qui me rebutait à la fois… Il m’intriguait profondément du fait de ma méconnaissance totale de ce pays et je voulais également partir dans un pays « safe » pour une fille. Mais la Russie me rebutait aussi pour sa météo plutôt rude, les clichés que nous avons sur les Russes…etc. C’est pourquoi je me suis dit que c’était l’unique occasion de ma vie de découvrir la Russie, puisque ce n’est pas du tout une destination où j’aurais choisi de partir en vacances ou d’y travailler/vivre plus tard. C’était donc pour moi MAINTENANT OU JAMAIS !!!

visiter moscou

3. Comment s’est passée l’organisation de ton départ ?

La partie administrative pour partir visiter Moscou et y rester pour un séjour étudiant, fut assez simple mais stressante, d’abord il faut attendre de recevoir la fameuse lettre d’admission permettant d’obtenir un visa étudiant en Russie. Elle me l’a transmise 1 mois avant de partir donc j’ai choisi de payer des frais supplémentaires afin d’être certaine de recevoir mon visa à temps. J’ai fait ma demande de visa en ligne sur https://www.action-visas.com/

4. Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

Plusieurs mois avant la rentrée, ma ‘buddy’ (marraine étudiante russe) est rentrée en contact avec moi pour m’expliquer comment se déroulerait mon arrivée. Elle m’a accueillie une fois sur place, m’a présentée à l’administration de la Business School, puis m’a accompagnée au dortoir afin de communiquer avec le personnel de l’école car aucun ne parlait anglais. Elle m’a également aidé pour acheter ma carte SIM russe car si vous ne parlez pas russe, vous aurez de fortes chances d’acheter n’importe quoi.

5. Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ?

Le campus est un campus à l’américaine mais … version russe, donc un peu vieillot ! Les choses qui m’ont le plus marquées dans le campus sont : sa grandeur (une mini-ville avec petits magasins, restaurants, laveries, poste,…), sa beauté (surtout la nuit) et le bureau de police par lequel vous devrez toujours passer et présenter votre passeport pour rentrer dans l’enceinte de l’école (assez impressionnant la 1ère fois).

6. Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ?

Pour plusieurs raisons évidentes, j’ai choisi de dormir dans l’université : rencontrer des étudiants, être près de la Business School. Les déplacements à Moscou ne sont pas évidents, il fait froid l’hiver et tout est loin. Mais pour économiser, la chambre coûte environ 200€/mois, alors que l’immobilier à Moscou est hors de prix ! Et enfin, si vous ne parlez pas russe, c’est beaucoup plus simple de dormir au dortoir car l’administration de la Business School parle anglais et vous aide dans vos démarches.

En ce qui concerne le logement universitaire, ce n’est pas le grand luxe et c’est très très vieillot. Vous êtes dans un petit appartement pour 2 étudiants, avec un petit hall, une salle de bain et un toilette en commun, et chacun sa chambre que vous pouvez fermer à clé (elle fait 8m² avec : lit simple, dressing, armoire avec bureau intégré, petite table, 2 grandes fenêtres superposées dont l’espace entre les deux me servait de frigo). Vous ne pourrez pas choisir votre coloc mais personnellement j’ai eu de la chance.

visiter moscou

Même si les conditions de vie ne sont pas terribles, je ne regrette pour rien au monde d’avoir choisi cette option de logement. Tu rencontres plein d’étudiants étrangers (pas beaucoup de russes malheureusement car ils restent entre eux et ne parlent pas trop anglais) et tu fais des apéros à 15 dans 8 m² c’est vraiment drôle, tu ne fais ça qu’une fois dans ta vie.

7. Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement en Russie ?

Au niveau de la qualité de l’enseignement, cela dépend des intervenants mais en général ils sont plutôt de qualité. Je dirais que le problème vient plutôt de la part des élèves russes qui sont souvent peu respectueux (du genre comme en France mais quand on était au collège). Ils bavardent énormément durant le cours, se déplacent tout le temps pour sortir téléphoner ou prendre l’air, trichent ouvertement durant les examens… etc.

Souvent il n’y avait qu’un examen à la fin du semestre et un projet de groupe à rendre. Pour le cours de russe, il y avait des devoirs maison, quelques présentations orales et un gros examen à la fin du semestre. Rien de très inhabituel et surtout les professeurs sont très accessibles et n’hésitent pas à donner leur email et numéro de téléphone

8. Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

Visiter Moscou, faire des courses à Auchan, parler en langage des signes (J’évaluerais à 5% la population parlant anglais en Russie et encore, je pense être gentille), avoir froid, marcher, visiter, aller dans la chambre de tes potes, boire de la vodka, faire des courses à Auchan, visiter, aller en cours, avoir froid, boire de la vodka, visiter, marcher, faire des courses, parler le langage des signes, avoir froid, aller dans la chambre de tes potes, boire de la vodka………

visiter moscou

9. Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

Le pays, je ne sais pas car il est gigantesque est je n’ai visité que Moscou et Saint-Pétersbourg. Moscou est une très grande ville où tout paraît loin. Vous ferez 1 à 2 activités par jour pas plus (dû à la distance et au froid). De nombreuses grandes rues avec 10 voies de voitures et des Hôtels, Banques…. Le plus gros défaut de la ville qui ma cruellement manqué : pas de petites rues piétonnes où l’on peut se balader et faire du shopping. Le shopping se fait dans les centres commerciaux. Il y a par contre de nombreux jolis parcs et des églises orthodoxes magnifiques.

C’est une culture très intéressante avec une belle langue pleine de richesses. L’époque communiste est encore très présente dans la culture.
La nourriture est plutôt riche (en termes de calories) et se compose essentiellement de : soupe, bouillon de légumes, choux, toutes sortes de féculents, viandes (en général recomposée), poissons, énormément de viennoiseries (sucrées et salées), chocolat, glace et vodka.

ATTENTION : L’EAU DU ROBINET n’est absolument PAS POTABLE, MÊME BOUILLIE. Ma coloc et moi avons bu pendant plusieurs mois du café et du thé avec de l’eau du robinet bouillie et nous avons eu de gros problèmes gastriques (pas de là à aller chez le médecin mais quand même). Vous pouvez uniquement vous laver et vous brosser les dents avec l’eau du robinet (si vous avalez une gouttelette, il n’y a pas mort d’homme).

10. As-tu pu visiter Moscou ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

Place rouge (Kremlin, Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux…), Moscou city, Marché Ismaïlovo (pour acheter vos souvenirs) avec petit musée de la vodka, Couvent et Cimetière Novodievitchi, de nombreux beaux parcs : Gorki (le plus près de l’école), Kolomensloïe (caché au milieu d’une banlieue qui ne craint pas. De loin mon parc préféré), Birsevski et Izmailovsky. Enfin, la ville de Saint-Pétersbourg est à faire absolument (ville beaucoup plus européanisée, parlant anglais, reposante, pleine de charme, musée de l’Hermitage à faire…).

11. Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ?

Déjà tout dépend du cours du Rouble, qui a énormément évolué durant mon séjour. Quand je venais d’arriver à Moscou, 1€ valait 48 Roubles. Au milieu du séjour j’étais la reine du pétrole avec 1€ = 90 Roubles, et vers la fin : 1€ = 75 Roubles.
J’ai dépensé environ 5000€ tout compris (avion, prix du logement, quelques achats pour ma chambre, nourriture, shopping, sorties, téléphone, cadeaux souvenirs,…) pour 4 mois de séjour.

La nourriture n’est pas du tout chère dans les grandes surfaces, les petits magasins de nourriture au sein de l’école ne sont pas trop chers non plus, et à la cantine vous pourrez manger pour 2€. Au restaurant en ville, ce sont à peu près les prix en Europe voire plus chers, surtout pour l’eau minérale !
Les consommations dans les bars, boîtes sont au même prix qu’en France voire plus chères, selon l’endroit. Les entrées ne sont pas souvent payantes.

Les cigarettes ne valent rien : 1 paquet = 90 centimes d’€.

Le téléphone : j’avais une SIM russe qui ne m’a pas coûtée chère du tout et mon forfait était d’environ 10€ par mois avec SMS, appels, et 1GO d’internet il me semble.

Les tickets de métro ne sont pas chers et les taxis non plus (environ 10€ pour 20-30 minutes de trajet).
En revanche ce qui peut vite vous revenir très cher reste de se loger en Russie.

12. As-tu connu des désillusions ou des surprises quand t’es partie visiter Moscou pour la première fois ? 

La personnalité difficile des Russes et leur non ouverture d’esprit (ils sont très souvent racistes et homophobes et n’ont pas honte de l’être), les femmes russes (avec qui j’ai eu le plus de mal) : leur nonchalance et non sourire, leur égocentrisme et leur superficialité. Ça peut paraître un peu rude de ma part mais je vous jure que c’est mon véritable ressenti. Dans la rue, vous verrez aussi quelque chose d’intrigant si vous y prêtez attention, soit vous apercevrez des jeunes filles plutôt mignonnes de 0 à 25 ans, soit des mamans ou mamies de 50 et + ; la théorie serait de dire que les Russes sont des belles filles étant jeunes mais qui vieillissent assez rapidement et plutôt mal. En gros, vous aurez l’impression de ne jamais croiser de belles femmes de 35-40 ans.

Si vous êtes une fille, comme moi, sachez qu’en Russie, l’entrée des boîtes fonctionne à l’inverse des autres pays, c’est à dire que vous ne rentrez pas du tout facilement. Il vaut mieux avoir des hommes bien sapés à vos côtés pour rentrer facilement en boîte. Cela doit être dû à leur culture très ancrée de l’homme qui travaille et qui paie tout et de la femme qui se fait entretenir et qui aime ça.

visiter moscou

13. As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

Barrière de la langue donc beaucoup de langage des signes ou appel à des étudiants, en général plus propices à parler anglais et donc pouvant m’aider à communiquer avec les Russes.
Mais surtout, évitez de tomber malade car j’ai entendu dire que le système de santé n’était pas tip top et plutôt compliqué administrativement. Personnellement je n’ai jamais fait appel à un médecin, j’ai préféré me débrouiller seule avec les bonnes vieilles pharmacies.

14. Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ?

Une grande ouverture d’esprit, le goût du voyage, une résistance au froid, apprendre à relativiser les petits malheurs de la vie, un amour pour l’Europe Occidentale, des rencontres incroyables avec des jeunes de tout âge, une culture particulière et très intéressante à analyser… !!!
Je vous recommande vivement la Russie. C’est une culture authentique que vous ne verrez nulle par ailleurs et vous ferez de superbes rencontres. N’ayez pas peur d’y aller, malgré tout ce qu’on dit c’est un pays ultra « safe ». Alors, comme on dit chez moi, c’est MAINTENANT OU JAMAIS !!!!!!!!!!!!!!!!! 😉

Lire aussi : Voyage en Russie : ces 5 faits insolites qu’il ne faut pas ignorer !

EVA
Posée et curieuse, je suis LA reportrice RtG !
Je partage avec vous mon savoir et mes connaissances et vous fait découvrir les plus belles destinations, tout en vous proposant des conseils voyage 100% utiles !

Commenter cet article