Le BLOG de
READY BLOG

Le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes

Intégrer un lycée canadien

Avec ses grands lacs et ses paysages de montagne, le Canada a tout d’une destination de rêve. Qui plus est, les Canadiens ont la réputation d’être les meilleurs hôtes du globe.

Avec un niveau de vie à peu près égal à celui de la France, le pays de la feuille d’érable est plus propice à l’épanouissement personnel : les expatriés français en témoignent. Au travail, les rapports hiérarchiques sont moins marqués et à l’école, la vie associative et les loisirs prennent une place très importante.

Étudier au Canada: que des avantages

Pour une multitude de raisons, le Canada attire chaque année de plus en plus d’étudiants français: qualité des formations académiques, qualité de vie, dynamisme du marché de l’emploi, etc. Le pays est également réputé pour son système éducatif à l’anglo-saxonne : petits effectifs, enseignements interactifs, encadrement rigoureux et suivi personnalisé des étudiants. Au regard des frais de scolarité, le Canada reste moins cher que l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis pour les expatriés.

Un classement des « meilleurs pays au monde » est établi chaque année par le US News & World Report. Pour la troisième année consécutive, le Canada figure à la deuxième place, juste après la Suisse. Dans la catégorie « qualité de vie », qui prend en compte la stabilité économique, politique, la sécurité et les systèmes de santé et d’éducation, le Canada arrive en première position. De quoi rassurer les parents d’étudiants inquiets. Le Canada reste en effet fidèle à sa réputation de pays pacifiste avec un sentiment d’insécurité très faible qui évolue à la baisse d’année en année.

Le lycée au Canada, c’est comment ?

Comme aux États-Unis, les lycées canadiens mettent l’accent sur les activités extra-scolaires (sports, clubs étudiants, activités de bénévolat, musique, art dramatique, etc.). Tout est mis en œuvre pour favoriser la bonne entente entre les élèves et leur implication dans la vie de l’établissement. Les enseignements sont dynamiques, ludiques et les journées de cours se terminent généralement tôt dans l’après-midi. Après les cours et les enseignements optionnels, place aux activités extra-scolaires. En résumé, un programme éducatif bien pensé qui allie la performance et l’exigence avec des moments de détente pour favoriser le développement personnel et les amitiés.

Passer le bac international au Canada

Les lycéens français peuvent passer un semestre ou un an dans un lycée canadien, voire deux ans dans le cadre de l’IB (International Baccalaureate). En effet, les élèves matures présentant de très bons résultats scolaires et disposant d’un bon niveau d’anglais peuvent, au bout de deux ans de scolarité au Canada, obtenir le baccalauréat international.

Le Baccalauréat International (International Baccalaureate en anglais) est un programme de renommée mondiale plébiscité par les universités prestigieuses et les grandes écoles du supérieur (Sciences Po, HEC, Oxford ou Harvard par exemple). Les enseignements sont basés sur des méthodes pédagogiques rigoureuses qui favorisent la pensée critique, l’ouverture sur le monde et la créativité. De plus, les cours étant dispensés en anglais, les élèves de terminale diplômés de l’IB sont complètement bilingues à leur retour en France.

Choisir son organisme pour partir au Canada

Pour vivre l’expérience de l’immersion en lycée canadien et/ou pour se porter candidat au programme de l’International Baccalaureate, il faut se rapprocher d’un organisme spécialisé.

La plupart des organismes spécialisés dans l’envoi d’étudiants français à l’international proposent des formules avantageuses avec une assistance en amont du départ pour faciliter les démarches d’inscription et un accompagnement personnalisé durant toute la durée du séjour. C’est le cas de l’association ARAM, spécialiste des programmes d’études en lycées canadiens depuis vingt ans. Chaque année, cette association basée à proximité de Montpellier envoie de jeunes étudiants français en lycée au canada dans les provinces de la Colombie-Britannique, de la Nouvelle Ecosse et de l’Ontario. Les délais nécessaires pour les formalités administratives (inscription en lycée, obtention du visa, placement en famille d’accueil ou en internat, souscription à l’assurance santé, etc.) peuvent être longs. Il faut contacter ces organismes le plus tôt possible. À titre d’exemple, ARAM recommande de s’inscrire avant le 31 mars pour une rentrée en septembre. Passé ce délai, les places disponibles pour ce programme ne sont plus garanties.

Le témoignage d’Anitia, lycéenne diplômée du baccalauréat international

« Mon expérience dans un lycée étranger a été plus que fantastique. Je me suis faite de très bons amis, j’ai pu développer mes capacités linguistiques et grandir. Je souhaite vraiment remercier mon conseiller ARAM qui m’a ouvert de nombreuses portes, m’a permis de me découvrir moi-même et m’a vraiment guidé du début jusqu’à la fin. Mes deux années de baccalauréat international n’ont pas toujours été faciles mais si c’était à refaire je retenterai l’aventure sans aucun doute. Par la suite, je souhaite m’installer définitivement dans un pays anglophone ».

EVA
Posée et curieuse, je suis LA reportrice RtG !
Je partage avec vous mon savoir et mes connaissances et vous fait découvrir les plus belles destinations, tout en vous proposant des conseils voyage 100% utiles !

Commenter cet article