READY BLOG

Le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes

Vol retardé ou annulé : que faire ?

vol retardé

Vous rêvez de prendre cette avion depuis des mois direction les vacances… Oui mais voilà : quasi-prêt à embarquer, vous apprenez que vous avez été surbooké ou que votre vol est annulé ! Et là, catastrophe, vous arrivez avec des heures de retard en prenant un autre avion ou pas du tout … Dans ces différentes situations (Vol retardé ou vol annulé), vous êtes en mesure de réclamer une indemnité.

Rappel sur vos droits

Le saviez-vous ? Le règlement 261-2004 de l’Union Européenne précise certaines conditions sur les droits des passagers aériens auxquelles tous les pays de l’UE, y compris la Suisse, sont tenus.

Les passagers aériens doivent être financièrement indemnisés si leur vol est annulé ou surbooké. Ce règlement a été complété, 8 ans plus tard, par la Cour de Justice de l’UE. Celle-ci a rajouté le fait qu’en cas de retard important (supérieur à 3 heures), alors une indemnisation était aussi exigible (sauf dans les cas où le retard est dû à des circonstances extraordinaires indépendantes de la volonté de la compagnie).

Résultat : Pour tout vol annulé à cause d’une grève de la compagnie à la dernière minute, vous pouvez être indemnisé ! Par contre si votre vol est annulé à cause d’une grève des contrôleurs aériens (pour le coup, il ne s’agit donc plus du personnel de la compagnie), aucune indemnité ne peut être réclamée.

Oui, mais comment faire appliquer ces droits en cas de vol retardé ou annulé ?

La manière dont les compagnies traitent leurs clients lorsque survient un problème de vol retardé ou annulé est importante. Force est de constater que les compagnies aériennes ne se valent pas toutes en matière d’indemnisation.

Si normalement l’indemnité est due, sur simple demande motivée, de nombreuses compagnies « traînent du pied » ou inventent des prétextes pour ne pas indemniser correctement leurs passagers. Méconnaissant bien souvent la loi, les passagers acceptent alors une indemnité moindre que ce à quoi ils peuvent vraiment prétendre, voire laissent tomber la procédure.

C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux dossiers d’indemnisation transitent désormais via des plates-formes qui s’occupent de faire les démarches, avec généralement un(e) avocat(e).  Le site Retard Vol fait partie de ces plates-formes, et il a eu la bonne idée de réaliser une infographie autour des milliers de dossiers qu’il a déjà pu recevoir. L’avantage ? L’infographie met en avant les bons élèves, mais surtout les mauvais élèves…

Vol retardé

Ce sont les compagnies de Air France, JetAirFly et Norwegian qui tirent leurs épingles du jeu : leurs réponses sont rapides et de bonne foi, sans aucune nécessité de faire intervenir un avocat.

Si vous voyagez avec l’une de ces compagnies et que vous avez un problème de vol retardé ou annulé, il y a donc fort à parier que vous soyez en mesure de récupérer rapidement et sereinement l’indemnisation qui vous est due car celle-ci peut aller jusqu’à 600€ ! L’infographie vous donne des précisions sur ces montants d’indemnisation qui varient de 250€ à 600€ pour les vols annulés, surbookés, ou en retard de plus de 3 heures.

En comparaison avec d’autres modes de transport…

Anecdotes intéressantes que nous révèle l’infographie : le TGV n’est pas le « pire » mode de transport en matière de ponctualité ! Malgré les grèves à répétition et la mauvaise réputation de la SNCF, seuls 0,4% des TGV sont annulés (contre 1,6% pour l’avion).

Les retards moyens constatés sur les TGV sont inférieurs aux retards moyens constatés dans le transport aérien (32 minutes contre seulement 41 minutes).

Pour ceux qui cherchent toujours un vol, pensez à utiliser les comparateurs de vols pour dénicher la bonne affaire !

EVA
Posée et curieuse, je suis LA reportrice RtG !
Je partage avec vous mon savoir et mes connaissances et vous fait découvrir les plus belles destinations, tout en vous proposant des conseils voyage 100% utiles !

Publiez un commentaire