Le BLOG de
READY BLOG

Le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes

Voyage à l’étranger : ces gestes seront mal interprétés !

Découvrir sa future destination, sa culture, ses propres coutumes et habitudes est la finalité majeure d’un voyage à l’étranger. Pourtant, chaque culture a ses spécificités et ses codes. Les signes et les gestes du corps peuvent avoir une interprétation totalement différente ou parfois offensante, d’un pays à un autre. Ce qui est admissible ou valable en France ne l’est forcément pas à l’autre bout du monde.

Lire la suite

Que faire à rio de janeiro : les 4 lieux incontournables de la ville !

Plages au sable blanc, carnavals, samba, coiffes en plumes, tenues uniques et couleurs vives… Facile de tomber amoureux de la ville. Si l’atmosphère des fêtes et des carnavals est omniprésente toute l’année, elle l’est encore plus en ce mois d’Août, où la plus grande ville brésilienne vibre aux rythmes des JO. Que faire à Rio de Janeiro le temps d’un weekend ? Voici les lieux incontournables à ne pas manquer.

Lire la suite

Venise en 3 jours : accent mis sur San Marco !

Venise en gondole

Benvenuti a Venezia ! Véritable bijou de l’Italie, Venise, la « ville sur l’eau », connue notamment pour son carnaval sans égal, regorge d’Histoire, d’art, de gastronomie et de beauté.  Pour découvrir Venise en 3 jours, voici comment s’y prendre :

Venise en 3 jours : préparation du voyage

Pour faire Venise en 3 jours, la première chose à savoir, c’est que tu trouveras facilement des tarifs préférentiels sur Internet. Attention toutefois lorsque tu achètes sur des sites de ventes privées : penses à vérifier certaines informations comme le nom de ta gare d’arrivée (Santa Lucia est la gare située à Venise quand la gare Venezia-Mestre se situe dans la ville de Mestre, à l’extérieur de Venise), combien de changement de train tu auras et le nombre de minutes de battement entre les deux. Tu pourrais avoir des surprises…

Outre l’achat des tickets, tu peux également investir dans un pass.  Le site veneziaunica.it propose de créer un pass sur-mesure : tu peux par exemple composer un forfait pour les vaporetti, t’assurer une connexion wifi, choisir les monuments pour lesquels tu veux un ticket coupe-file…

Concernant les avions low cost comme EasyJet, le prix réduit indique que les bagages, eux aussi, doivent être réduits : ta valise doit correspondre à certains standards afin de rentrer dans l’emplacement pour le bagage cabine. Pas besoin de paniquer pour la taille : tu auras quand même un peu de marge. Attention toutefois, si ton bagage était prévu comme bagage-cabine mais qu’il s’avère trop grand et doit être mis en soute, tu devras payer 50€.

OptionWay vous aidera à comparer différents tarifs de billets d’avion.

Venise en 3 jours : l’arrivée

Quand on parle de Venise, on a tendance à l’imaginer comme une seule ville. En réalité le centre historique est composé de 118 îlots ! Plus de 400 ponts relient six sestieri (entendez « districts »). On retrouve Cannaregio, San Marco et Castello d’un côté du Grand Canal, puis Dorsoduro, Santa Croce et San Polo de l’autre. Autant dire que l’on peut vite perdre son chemin, c’est pourquoi il ne faut absolument pas faire l’impasse sur un plan de la ville !

Les adresses de Venise se présentent ainsi :

  • nom de la rue
  • nom du sestiere
  • numéro civique

Il est important de les connaître afin de pouvoir se rendre à une adresse définie. Pour le reste, sache que la commune a multiplié les panneaux indicatifs dans les lieux importants.
Pour découvrir Venise en 3 jours, nous te proposons de visiter le sestiere San Marco qui est un incontournable et rassemble les monuments les plus connus. Il est vrai que c’est le quartier le plus cher de Venise mais en évitant les lieux trop touristiques on peut s’en sortir !

venise en 3 jours, Italie

Arrivée en avion

L’aéroport Marco Polo se situe à une dizaine de kilomètres de Venise, au Nord. Certaines compagnies aériennes low cost te déposent à l’aéroport de Trévise qui lui se situe à une quarantaine de kilomètres. En ce qui concerne les transports à Venise, il existe plusieurs solutions :

Le bateau-bus ou vaporetto

Assuré par la compagnie Alilaguna, les billets s’achètent sur place (à l’embarcadère ou dans la salle des arrivées) ou sur internet (à retirer au guichet situé à l’embarcadère). Ils peuvent également être achetés directement sur le bateau mais il faudra alors compter un supplément d’1€. L’embarcadère des bateaux bus ou taxi se situe à moins de 10 minutes de marche en suivant la signalisation Darsena/Water taxi. Le trajet de l’aéroport à Venise coûte 15€ avec une remise si tu achètes un billet aller/retour ou si tu effectues ton achat depuis le site.

  • La ligne bleue (blu) : vers le Lido et jusqu’à la place Saint-Marc (compter 1h30 environ). Un départ toutes les heures.
  • La ligne orange (arancio) : direction opposée de la ligne bleue, la ligne orange effectue plusieurs arrêts le long du Grand Canal jusqu’à la place Saint-Marc (compter un peu moins d’1H30). Il y a un départ toutes les demi-heures.
  • La ligne rouge (rossa) : ouverte d’avril à octobre, compter 1h15 environ jusqu’à la place Saint-Marc en passant par Murano et le Lido. Un départ par heure.
  • La ligne verte (verte) : elle ne rallie pas l’aéroport.

Bateau-taxi, Venise en 3 jours Italie

Les bateaux-taxi (motoscafi)

Très rapides (comptez 30 minutes pour atteindre le cœur de la ville), ils te déposent au plus près de ta destination. Mais ce service avantageux est cher : 110€ pour le tarif de base jusqu’au centre historique de Venise. Il est toutefois possible de réserver un motoscafo partagé pour diviser le prix. Attention également aux frais annexes qui peuvent s’ajouter comme les bagages ou le tarif de nuit. Tu peux réserver les places sur internet.

Le bus 

A partir de l’aéroport Marco Polo (devant le hall d’arrivée), le bus te dépose à la Piazzale Roma (à l’Ouest de Venise) près de la gare. De là tu peux soit te déplacer à pied soit en vaporetto. Les liaisons sont assurées par deux compagnies : ACTV qui gère aussi les vaporetti vénitiens et ATVO.

  • ACTV : il faut prendre la ligne 5-Aerobus qui t’amènera à la Piazzale Roma en une vingtaine de minutes. (8€/trajet, 15€ aller/retour, 14€ le billet qui permet aussi de prendre le vaporetto dans les 90 minutes après validation. À privilégier si tu te rends loin de la Piazzale Roma.)
  • ATVO : la ligne 35 dessert la Piazzale Roma en une vingtaine de minutes également. (8€/trajet, 15€ aller/retour)

à partir de l’aéroport de Trévise, c’est la compagnie ATVO qui assure les liaisons depuis l’aéroport de Trévise jusqu’à la Piazzale Roma. Le trajet dure un peu plus d’une heure et le bus s’arrête également à Mestre. (10€/trajet, 18€ aller/retour)

Le taxi routier (depuis l’aéroport Marco Polo) : il dessert également la Piazzale Roma. (environ 40€)

Arrivée en train

Comme indiqué plus haut, il faut penser à vérifier ta gare d’arrivée, Santa Lucia étant la gare de Venise. Tu trouveras nombre de boutiques, restaurants et hôtels autour de la gare. I vaporetti  desservent la gare et te permettront de rejoindre tous les quartiers vénitiens.

Arrivée en voiture

Nous te déconseillons de partir avec un véhicule car Venise est inaccessible par voie terrestre à l’exception de la Piazzale Roma. Tu serais contraint de laisser ton véhicule en-dehors de la ville ce qui coûterait de l’argent. Tu peux trouver la liste des différents parkings et/ou le réserver ici.

Une fois que tu auras déposé tes affaires à l’hôtel, ta journée sera déjà bien entamée. Pourquoi ne pas te poser un instant dans un caffè afin de t’imprégner de l’ambiance vénitienne avant de visiter la célèbre piazza San Marco ?

Venise en 3 jours : où se loger

Si tu cherches un logement à Venise même, sache que la ville regorge d’hôtels pour toutes les bourses. Le prix varie notamment en fonction du quartier choisi. Évidemment, au plus tu te rapprocheras des quartiers touristiques – et en particulier San Marco – au plus les prix seront élevés. Tu trouveras des tarifs plus abordables en t’éloignant : il suffira alors de prendre par exemple un vaporetto pour rejoindre les endroits que tu voudras visiter à Venise en 3 jours.

Visiter Venise en 3 jours : le premier jour

Le sestiere di San Marco est à n’en pas douter le quartier le plus connu puisqu’on y trouve la place éponyme et si toutes les routes mènent à Rome, toutes les rues du sestiere di San Marco mènent à cette place ! Étant le quartier le plus touristique, on y voit flamber les prix.

La Piazza San Marco

Place Saint-Marc, Venise en 3 jours, Italie

La Place Saint-Marc est le berceau de Venise, c’est pourquoi elle a toujours été le lieu de la vie politique, administrative et religieuse. Elle accueille aussi les fêtes et réceptions. Elle se compose de la Piazza (depuis la basilique jusqu’à l’aile Napoléon) et de la Piazzetta (entre le campanile et la lagune).

Juste derrière la place, tu trouveras un quartier aux boutiques luxueuses. Si tout le monde ne peut pas y faire son shopping, cela reste très agréable de s’y promener et d’admirer les vitrines rivalisant de beauté.

À savoir : la place Saint-Marc est un lieu protégé car historique. Il est interdit de pique-niquer sur place ou d’y laisser ses déchets, sans quoi des sanctions peuvent être prises.

Les cafés les plus incontournables (et chers) de Venise encadrent de leurs terrasses cette magnifique place. Parmi ces cafés du XVIIIème siècle, est-il besoin de citer il Caffè Florian, présent depuis 1720 ? Attention aux prix cependant, vous pouvez vous retrouvez à payer 25€ pour 2 cafés, simplement parce que le café que vous aurez commandé coûte cher, mais aussi car l’établissement facture 6€ par personne pour les musiciens qui jouent en même temps …

Entre un cappucino et una cioccolata, voici les principaux lieux à visiter place Saint-Marc :

La Basilica di San Marco

Monument incontournable de Venise et merveille d’architecture, elle domine la place. La façade principale, sur deux étages, comporte cinq portails imposants de décorations. Les colonnes ont été ramenées de différents territoires conquis par Venise et possèdent donc beaucoup de couleurs et de styles différents.

Un détail de la basilique à observer, situé à l’angle du côté de la piazzetta : le groupe des Tétrarques, statues faites de porphyre rouge et datant du IVème siècle. Le groupe des Tétrarques représente l’empereur romain et ses co-empereurs.

Anecdotes : Seule la place Saint-Marc jouit de l’appellation de « piazza» à Venise. Toutes les autres, plus humbles, sont appelées des « campi ». (Un « campo »). La basilique possède une histoire rocambolesque ! En effet, en 826 après Jésus-Christ, deux marins vénitiens dérobent le corps de l’évangéliste Marc à Alexandrie pour le ramener à Venise. Afin de ne pas être découverts par les sarrasins, ils cachent le corps sous des carcasses de porcs ! De retour à Venise, une première basilique est construite mais l’édifice que l’on connaît aujourd’hui a commencé à être construit au XIème siècle et enrichi tout au long des siècles suivants. Une légende raconte que le groupe des Tétrarques représenterait en réalité quatre Maures, pétrifiés après avoir tenté de voler le trésor de la basilique !

À savoir :

  • L’entrée est gratuite mais tu devras payer une somme modeste pour voir l’autel et la galerie qui abrite les célèbres chevaux de bronze, présents à l’étage.
  • Horaires d’ouverture :
    • de 9h45 à 17h00 du lundi au samedi,
    • de 14h00 à 17h00 le dimanche.

Le campanile et la Loggetta

Construit au IXème siècle en tant que tour de guet pour la lagune, le campanile est également le clocher de la basilique Saint Marc. Détruit, reconstruit, modifié durant des siècles, il est censé ne plus changer au  XVIème siècle mais s’écroule en 1902 : miracle, il ne fait aucune victime ! Il est ensuite reconstruit à l’identique quelques années plus tard.

N’hésite pas à monter au sommet : l’accès est rendu possible par un ascenseur. Tu pourras admirer la ville, l’île de la Giudecca mais également les autres îles les plus proches comme San Giorgio Maggiore, Murano ou encore le Lido de Venise.

La Loggetta a quant à elle été construite au pied du campanile dans les années 1540 par Jacopo Sansovino. On retrouve dans des niches des statues de bronze représentant les dieux de l’Antiquité, elles aussi réalisées par l’artiste. À l’origine pensée comme salle de réunion pour la noblesse vénitienne, elle devînt la salle de garde du palais des Doges.

À savoir :

  • Le campanile ouvre à partir de 9h et son heure de fermeture varie selon la saison.
  • L’entrée est gratuite, mais l’accès au sommet est payant (8€/personne ou 4€/par personne pour les groupes de 20 minimum)

La tour de l’horloge

Il ne s’agit pas de n’importe quelle horloge ! Figurant au sommet d’une tour du XVème siècle, elle indique non seulement les heures mais également les phases de lune et les signes du zodiaque. Au-dessus tu pourras admirer une statue de la Vierge ainsi que le lion de Saint-Marc. Enfin, deux statues de Maures frappent la cloche toutes les heures.

Durant la semaine de l’Ascension ainsi que le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, un ange et les rois mages viennent s’incliner devant la Vierge.

Anecdote : Selon la légende, une fois l’horloge terminée, les concepteurs de son mécanisme ont été aveuglés afin qu’ils ne puissent pas en fabriquer dans d’autres villes !

Les colonnes de la Piazzetta

Il s’agit de deux grandes colonnes de granit qui encadrent l’entrée de la piazzetta côté lagune. Ce sont les Croisés qui les ont ramenées de Constantinople après avoir pillé la ville au XIIème siècle. Les statues présentes sur les colonnes représentent les saints protecteurs de la ville :

  • Saint Théodore, le premier saint protecteur de Venise, terrassant un dragon.
  • Saint Marc, représenté par le lion ailé, devenu le symbole de la ville.

Anecdote : C’est entre ces colonnes qu’avaient lieu les exécutions, et depuis, par superstition, les vénitiens ne passent jamais au milieu.

Les Procuraties Vecchie, Nuove et l’aile Napoléon

Ce sont ces bâtiments qui délimitent la piazza San Marco. Sur les côtés on retrouve les Procuraties Vecchie et Nuove qui portent leur nom en référence aux procurateurs (les plus hauts fonctionnaires de Venise à l’époque !) qui y avaient leurs bureaux. Les Vecchie (vieilles) à l’architecture typiquement vénitienne datent du début du XVIème siècle. Les Nuove (nouvelles) ont été construites un peu avant le XVIIème siècle et sont donc de style Classique. L’aile Napoléon ferme la place. Elle est appelée ainsi car elle est née sous l’occupation napoléonienne au début du XIXème siècle.

On pourrait penser ces différents styles architecturaux comme dissonants, pourtant les arcades des bâtiments parviennent à offrir une harmonie à l’ensemble et on les perçoit comme un tout.

La Libreria

Construite en 1550 par Sansovino en face du palais des Doges, ce long bâtiment s’inspire de la renaissance romaine. La Libreria regorge de livres, de manuscrits et d’incunables (livres imprimés en Occident avant 1500). La beauté de l’architecture n’a d’égal que celle de la décoration intérieure qui compte entre autres des peintures du Titien, Véronèse et Tintoret.

Venise en 3 jours : le deuxième jour

Pour ton deuxième jour à Venise, n’hésite pas à flâner le long du marché le matin, avant de poursuivre tes visites ! Voici la suite de nos suggestions :

Le palais des Doges, palais Ducal (Palazzo Ducale)

Siège du pouvoir à Venise, le palais date originellement du IXème siècle mais celui que l’on admire aujourd’hui a majoritairement été construit entre le XIVème et le XVIème siècle. De style gothique, la façade possède une architecture singulière : la partie basse est esthétiquement légère, quand la partie haute est pleine et donc plus massive.

Chacune des façades abrite une grande loggia. Côté piazetta, la galerie supérieure de la façade abrite les deux colonnes de marbre rouge où l’on proclamait les sentences de mort. On y trouve aussi un médaillon comportant une figure allégorique de Venise portant une épée et rendant la justice.

Pense à admirer les angles du palais où tu trouveras des sculptures. Sur l’angle le plus proche de la basilique San Marco, tu verras le jugement de Salomon ; sur celui côté quais sont représentés Ève et Adam ; enfin le dernier, près du pont des soupirs te montrera l’Ivresse de Noé.

La porte principale (Porta della Carta) fut construite vers 1440 par les frères Bon. Elle abrite dans le tympan le lion de Saint-Marc ainsi que le doge Francesco Foscari agenouillé. Les autres statues représentent quant à elles des vertus.

En entrant dans le palais tu découvriras la cour intérieure qui cache une aile de style renaissance. Il te faudra monter l’« Escalier des Géants » qui doit son nom aux deux statues qui le surplombent : Mercure, dieu du commerce, et Neptune, dieu de la mer. Elles furent sculptées par Sansovino, mais placé au-dessus, on retrouve le lion de San Marco.

Pense à lever la tête pour admirer les peintures des plus grands artistes de l’époque ! Pour terminer ta visite, emprunte le pont des soupirs pour découvrir les prisons !

À savoir : il est possible de visiter les cachots au rez-de-chaussée !

Mais il n’y a pas que la piazza à San Marco !

L’église Santo Stefano

Proche du pont de l’Académie qui traverse le Grand Canal, cette église a été fondée au XIIIème siècle par l’ordre mendiant des Augustins. Elle fut cependant modifiée aux XIVème et XVème siècles. Sa façade est en brique mais elle accueille un magnifique portail gothique sorti tout droit de l’atelier de Bartolomeo Bon. Le plafond en forme de carène de bateau inversé est riche de décorations. Tu pourras également accéder depuis l’église au beau cloître, modifié au XVIème siècle par Scarpagnino.

Anecdote : Des travaux avaient été entrepris pour agrandir l’église, mais par manque de place, les architectes n’ont pas pu placer l’entrée principale du côté de la place. De plus, chose unique à Venise, le bâtiment est construit au-dessus d’un petit canal que l’on peut voir sur le côté de l’église, au niveau du chœur.

Le palazzo Grassi – Fondation Pinault

Construit au milieu du XVIIIème siècle par Massari pour la famille Grassi, le palais appartient aujourd’hui à l’homme d’affaire François Pinault, fondateur du groupe Pinault-Printemps-Redoute (aujourd’hui groupe Kering). Le palazzo Grassi accueille des expositions temporaires d’art contemporain, principalement sur la collection d’art de la fondation Pinault.

Le bâtiment est composé de deux façades principales : une donnant sur le Grand Canal et merveille d’architecture, l’autre, plus simple, sur le campo San Samuele (l’entrée des visiteurs).

Une fois à l’intérieur tu accéderas à l’étage grâce à un magnifique escalier décoré de fresques du XVIIIème siècle.

À savoir :

  • Le palais Grassi est sur le Grand Canal. Pour y accéder tu peux passer par le campo San Samuele où il est situé, ou depuis le campo Santo Stefano, ou encore en vaporetto en descendant à l’arrêt San Samuele.
  • Tarifs : 15€ plein tarif, 20€ le billet jumelé avec la Punta della Dogana (autre lieu d’exposition de la collection Pinault).
  • Ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00 sauf le mardi et le jour de Noël.

Visiter Venise en 3 jours : le troisième jour

Pour ton dernier jour dans la cité vénitienne, nous te proposons des visites uniques, y compris en dehors du sestiere San Marco.

La Fenice

La Fenice est l’opéra le plus visité de Venise. Datant de 1790, La Fenice (le phœnix) doit son nom à l’incendie qui a détruit le théâtre de la société propriétaire et aux complications judiciaires qui ont suivi. Ironie, il connaîtra d’autres incendies en 1832 et en 1996. Sa dernière inauguration date de 2003 ! De style néo-classique, divisé en cinq étages de loges rouges et dorées, il possède une décoration très riche et luxueuse.

La première représentation eut lieu en 1792 puis le théâtre gagna tant en notoriété qu’il accueilli les créations de Rossini, Bellini ou encore Donizetti.

Anecdote : C’est à La Fenice que Verdi crée Hernani.

À savoir :

  • Arrêt de vaporetto: Santa Maria del Gigli (le plus proche), San Marco Vallaresso ou San Marco Giardinetti (attention à ne pas confondre avec Giardini !).
  • Concernant les visites du théâtre, elles sont libres (pas de réservation nécessaire) mais les horaires varient selon les répétitions et programmes musicaux.

Mais San Marco compte aussi il teatro San Gallo et le théâtre Carlo Goldoni (anciennement San Luca). Autre incontournable : le célèbre pont des soupirs (Ponte dei Sospiri).

De façon générale,  au sestiere di San Marco, tu pourras visiter de nombreuses belles églises comme la chiesa San Salvatore, San Moisé ou encore Santa Maria Zobenigo. N’hésite pas toutefois à flâner dans les petites rues ou le long du canal où il y a moins de monde. Les ruelles aux vieilles pierres te donneront l’impression d’avoir changé d’époque et on ne sait jamais quelles merveilles on peut découvrir dans des lieux moins touristiques…

Anecdotes : Inauguré en 1622, le théâtre Carlo Goldoni est le plus ancien théâtre de Venise toujours en activité. Pour beaucoup, le Pont des Soupirs porte son nom en référence à une mélancolie amoureuse, or l’origine de ce pont est bien plus sombre ! Il s’agit en réalité du passage entièrement fermé qui relie directement le palais Ducal à la prison. L’intérieur est divisé en deux corridors par un mur : les prisonniers pouvaient donc se croiser sans le savoir. C’est le seul pont couvert de la ville et les condamnés qui traversaient le Grand Canal voyaient leurs cris étouffés par les épaisses pierres…

La balade en gondole

Si tu souhaites faire un tour en gondole sur le Canal en étant dans le sestiere San Marco, évite de choisir le gondoliere qui t’appelle ou ceux présents sur le port : ils risquent bien d’avoir des tarifs exponentiels. Préfére un gondoliere plus en retrait, moins beau-parleur et n’hésite pas à comparer les prix. Attention, si tu vois des gondolieri rassemblés sur une même zone, c’est qu’ils se seront entendus sur le prix ! On te demandera souvent entre 100 et 120€ le trajet, il faut refuser.

Sache que le prix s’effectue au trajet et non pas par personne : tu devras payer 80€ que tu sois seul(e) ou à plusieurs. (Si vous êtes deux par exemple, vous pouvez proposer à d’autres touristes de faire la balade ensemble afin de partager la note).

Regarde ici pour une balade en gondole.

Malgré le prix, la balade reste à faire : si Venise, prise d’assaut par les touristes, est une ville très animée, il est impressionnant de constater le calme et le silence presque religieux qui accompagnent la balade en gondole. C’est une nouvelle ville qui s’offre à toi et te plonge dans un ancien temps.

Tarif officiel : 80€ les 40 minutes, 40€ par tranche de 20 minutes supplémentaires.

Voici quelques propositions si tu veux profiter d’autres quartiers que San Marco :

Sestiere San Polo

Tu pourras te rendre au pont du Rialto et emprunter les rues étroites qui entourent le marché du matin. Tu y découvriras des lieux cachés comme la Cantina do Mori (rue Calle Do Mori) ou encore la Drogheria Mascari (ruga degli Spezieri), respectivement  le plus vieux bar-à-vin et la plus ancienne épicerie fine !

Le pont du Rialto, fait de marbre, fut construit en 1588 (afin de remplacer les précédents ponts de bois). Il est encadré par des allées entre lesquelles se dressent des boutiques en tout genre, y compris des verreries de qualité.

Profite du charme du lieu pour y déjeuner !

Anecdote : « Rialto » renvoie à « rives hautes ». C’est là que se sont installés les premiers habitants : ils avaient choisi le point le plus haut pour éviter les inondations.

L’église Santa Maria Gloriosa dei Frari / L’église des Frari

Située dans le quartier de San Polo et Santa Croce, l’église Santa Maria Gloriosa dei Frari fut bâtie au XIIIème siècle par l’ordre mendiant des Franciscains. Devenue trop petite, une nouvelle église est construite au cours des XIVème et XVème siècles dans le style gothique.

La sobriété de l’extérieur du bâtiment cache la richesse qu’il renferme. On y trouve en particulier de nombreux monuments funéraires comme le tombeau du sculpteur Canova en forme de pyramide ! Canova l’avait à l’origine pensé pour le mausolée du peintre Titien ; mausolée qui date du XIXème siècle et se situe en face de celui de Canova.

Autre tombeau, celui du Doge Giovanni Pesaro, réalisé par Longhenna. L’œuvre est impressionnante et représente Pesaro en tenue de Doge.

Des peintures valent aussi le coup d’œil comme l’immense toile de 7 mètres de haut du Titien. Datant de 1518 et représentant l’Assomption de la Vierge, l’œuvre est placée dans le chœur, sur le maître-autel.

Dans la chapelle des Florentins, une autre œuvre du Titien : La Vierge de la famille Pesaro ainsi qu’une toile de Bellini représentant une Vierge à l’enfant, entourée de saints.

Anecdotes : L’église Santa Maria Gloriosa dei Frari est la plus grande de Venise et son campanile est le plus haut après celui de la Basilique Saint Marc. Le mausolée du Titien abrite le cœur de l’artiste ! En face du chœur des religieux se trouve une cloison de marbre qui sépare les moines du peuple. À l’intérieur tu pourras admirer 124 stalles de bois sculptées.

L’île de Murano

Sans aucun doute la plus connue des îles de la lagune vénitienne, elle se situe au nord de la ville et est accessible par vaporetto en dix minutes. Il te suffira d’une demi-journée pour visiter Murano et ainsi en profiter pour découvrir l’exceptionnel travail du verre directement dans les ateliers encore en activité.

Tu pourras y admirer des monuments tels que les églises Santi Maria et San Donato.

Église San Donato

Il s’agit de l’une des plus anciennes à Venise, créée au VIIème siècle. Reconstruite au XIIème siècle à l’occasion de l’arrivée du corps de Saint Donat, elle s’imprègne d’un style veneto-byzantin. L’abside possède une double galerie à arcades et est décorée de motifs floraux et animaliers. On y trouve également une mosaïque byzantine datant du XIIIème siècle et représentant la Vierge vêtue de bleu sur un fond or.

L’église conserve encore un pavement de mosaïques daté de 1140. Le plafond quant à lui date du XVème siècle et est en forme de carène de bateau.

Le musée du verre (Museo del Vetro)

Abrité dans un palais, le musée permet de parcourir l’Histoire de l’art du verre de Murano tout en admirant des pièces d’exception.

Anecdote : L’île de Murano elle aussi possède son Grand Canal que nous te conseillons de parcourir afin d’y découvrir des maisons, palais et verriers installés sur toute sa longueur.

Venise en 3 jours : où boire et manger

La spécialité vénitienne est le risotto : al nero di seppia (à l’encre de sèche), al radicchio (à la chicorée), risi e bisi (soupe de riz aux petits pois), alle vongole (riz aux coques/palourdes) etc.

On y mange également la polenta, à base de farine de maïs, le fegato alla venezia (des tranches de foie de veau cuisinés aux oignons), la bacalla alla vicenta (de la morue salée, marinée dans du lait) et les sardelle in saor (des sardines marinées).

Le poulpe servi avec son encre est également typiquement vénitien.

Côté desserts, le tiramisù (prononcé « ti-ra-mi-sou ») est la spécialité de Venise ! On compte aussi la compote de cerises à la vénitienne, le pan del doge (le gâteau de Vérone en forme d’étoile) et les zaletti veneziani (des gâteaux aux amandes).

Au niveau des vins, tu pourras te régaler (avec modération) des vins de Soave, du Bordolino ou encore du Valpollicella.

En apéritifs, tu pourras déguster le Spritz, le Bellini ou le Sgroppino.

Quelques bonnes adresses

  • Trattoria Da Mario (sestiere San Marco, vers la Préfecture)
  • Casa Bonita (sestiere Cannaregio, après le Ponte De Trei Archi (le pont des trois arches))
  • Trattoria Dalla Marisa (sestiere Cannaregio, même rive que le précédent)
  • La Madonna (sestiere San Polo, près du Rialto)

Quelques phrases utiles

  • Excusez-moi mademoiselle/madame/monsieur  = Scusi Signorina/Signora/Signore !
  • Je suis perdue/perdu = Sono persa/perso
  • Je veux aller à = Voglio andare a …
  • Je veux aller ici/là = Voglio andare qui/qua.

N’oubliez pas que des locaux seront toujours volontaires pour vous guider à travers leur magnifique ville !

Ciao e a la prossima volta !

u2guide

Prêt pour réserver votre billet pour Venise, Utilise notre comparateur et découvre les bonnes offres de vols pas chers.

Slow Travel : pour apprécier chaque instant de ton voyage

slow travel

Animés par la volonté de découverte et de vouloir tout voir et tout visiter, nous transformons souvent nos voyages en véritable course contre le temps. Pourtant, l’idée de voyage a d’autres finalités : mieux profiter de la vie, se ressourcer et augmenter notre réserve d’énergie. C’est de là que vient l’avènement d’un nouveau mode de voyage et d’une nouvelle façon de concevoir ses vacances, le Slow Travel !

Lire la suite